JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Monthly Archives: septembre 2014

La procession en l’honneur de Jeanne d’Arc a Camiers en 1909

Sur ces photographie vous découvrez cette foule de Camierois ayant sortis leurs plus beaux habits a l’occasion de cette grand procession en l’honneur de la béatification de  Jeanne d’Arc le 18 avril 1909

jeannedarc_sacreingres

 

 

Honorée de son vivant par le petit peuple, Jeanne d’Arc a dû cependant attendre plusieurs siècles avant d’être également reconnue par les élites politiques et religieuses.

D’héroïne nationale et populaire, elle est transformée en sainte au milieu du XIXe siècle et béatifiée par l’Église catholique un demi-siècle plus tard, le 18 avril 1909…

35FI6765

ww

at (2)

sur la banderole est inscrit  » en l’honneur de Jeanne d’Arc » vous découvrez ici l’ancienne église St Eloi 

35FI6767

hj

kl

ml

xc

at

35FI6762

35FI6763

nb

pppp

photographies originales des Archives Départemental de la Somme

publication avec l’autorisation N°2014_06_95/664 LK/NV

L’inauguration de la salle Jeanne d’Arc de Camiers 1909

Un événement que beaucoup de Camierois auraient aimés vivre l’inauguration de la salle paroissiale .

Devant la  foule de Camierois qui se pressent pour y assister ,  deux hommes montés sur une échelle placent une statuette de la Vierge dans la niche sur la façade de la salle Jeanne d’Arc rue de l’Eglise en octobre 1909

35FI6766

 

mppp

 

 

Autorisation écrite du Directeur des Archives départementales de la Somme Olivier de SOLAN

photographies des Archives départementales de la Somme, fonds, auteur et cote du document (sachant que 2 images sont issues du fonds Fernand Poidevin et 59 du fonds de la Société Photographique et Cinématographique de Picardie ou SPCP)

 

 

 

Le 70 éme anniversaire de la libération de Camiers le 4 septembre 1944

il y a 70 ans aujourd’hui votre village était libéré par les troupes Canadienne de la barbarie de cette guerre qui a fait tant souffrir vos aïeuls ,  cette guerre les a marquaient tout le long de leurs vies au « fer rouge » , cette période d’atrocités , de privations , de souffrances mais aussi de la perte d’êtres chers :  hommes , femmes et enfants qui ont payés de leurs vies la folie d’hommes a l’idéologie inhumaine
Camiers a payé un lourd tribu durant cette guerre comme beaucoup de village de France , l’occupation de notre village , de nos plages par les nazis Allemand , le couvre feu ,le manque de nourriture , de soins , de charbons pour se chauffer, d’essence , du minimum vital  , les nombreux  bombardements qui ont tué de nombreux camierois , détruit des habitations , ils ont connu la peur , la répression et les privations ,la réquisition de leurs habitations et pour certains l’exode .

denree1

Il ne faut pas oublier que votre village a connu le camps de prisonniers juifs situé a  Camiers et a Dannes, ses prisonniers traversaient nos rues , travaillaient sur nos plages , nos bois , nos routes ils y ont perdu la vie pour certains.
Ce camp de prisonniers juifs appelé Lager Gneisenau: Ouvert en août 1942.
C’était un centre permanent qui alimentait les camps plus modestes en main d’œuvre. Camiers, gardé par les SS allemands et hollandais, concentrait une population de juifs époux d’aryennes puis des juifs d’Aurigny beaucoup plus maltraités. Jusqu’à 2000 hommes pouvaient s’entasser dans les 10 baraquements de 6 m sur 12. Les allemands abandonnèrent Camiers en août 1944, il se forma alors une colonne misérable de travailleurs forcés évacuant les blessés sur des chars à bancs.
Ce camp était installé près de la gare, dans une propriété privée, dans un autre
camp libre vivaient des ouvriers volontaires mais les Juifs du Lager Gneisenau n’eurent que très peu de contacts avec eux et avec la population du village en grande partie évacuée. 

Des décès se produisaient aussi sur le chantier, lors des bombardements : à Etaples, les prisonniers déblayaient et réparaient le pont de ville en même temps que les bombardiers alliés lâchaient leur cargaison.
Lors d’une attaque particulièrement intense, neuf prisonniers moururent. Sur le chantier de
Sainte Cécile, près de Camiers, deux détenus ont perdu la vie : Gordon dans un éboulement de sable et Grinvogel écrasé par un wagon qui se retourna sur lui. Un accident identique survint à Dannes en 1942.

Et il y a de cela que 70 ans  , que représente 70 ans dans la ligne infini de notre histoire : une poussière.

MauriceDeLaPintière

Après 5 ans d’horreur , le 4 septembre 1944 votre village vu arrivé nos sauveurs : les soldats Canadien , ils sont arrivés de la route de nos belles collines , comment imaginer leurs regards , leurs yeux , leurs réactions , leurs bonheurs , leurs joies , leurs fiertés , que  ce jour a du être rempli de tellement d’émotions !

liberation

Merci a nos libérateurs , a tous ces soldats Canadien qui sont venus en France , traverser l’Atlantique ,défendre et libérer un pays qui n’était pas le leur  , qui pour beaucoup ont donnés leurs vies pour que ce jour du 4 septembre 1944 nous soyons libre.
Enfin la liberté retrouvé , en reprenant les mots du célèbre discours du Général de Gaulle prononçait lors de la libération de Paris le 25 août 1944 , adaptons les a votre beau village aujourd’hui en ce jour du 70 eme anniversaire de sa libération :

Camiers outragé, Camiers brisé, Camiers martyrisé mais Camiers libéré !

 sur cette vidéo vous découvrez que le Pas de Calais était l’un des départements les plus durement toucher pendant la seconde guerre mondial car les Allemands pensaient que le débarquement des forces allies se passerai sur nos cotes 

Image de prévisualisation YouTube

 

sources :

http://www.dannes-camiers.be/fr/index.html

http://www.cercle  d’étude de la déportation et de la Shoah/fr