JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Monthly Archives: janvier 2015

L’histoire de l’usine de la Boulonnaise Camiers

extraits de journaux d’époque appartenant a Monsieur Christian Gonsseaume que je remercie de l’autorisation qui n’a été accordé pour vous les faire partager 
La Boulonnaise fut construite en 1883 et fermera ses portes en 1933 , elle subit énormément de bombardements durant la seconde guerre mondiale  jusqu’à sa démolition en 1968 , il y avait encore quelques ruines jusqu’au années 1990 , perdu dans la végétation ,des traces de cette usine ou tant de Camierois et de Dannois ont travaillés si dure.

dannes22

 

dannes21

 

destru10

 

dannes23

 

destru11

 

destru12

 

destru13

 

destru14

 

destru15

 

Camiers30

 

drr

 

 

Camiers_usine_la_Boulonnaise

 

b2

 

boulonnaise

Création d’une colonie de vacances à Camiers en 1920

Après la Première guerre mondiale, la France est confrontée à l’existence de nombreux enfants orphelins. L’un des camps de vacances constitué dans les années 1920 servira de modèle pour faire passer les colonies de vacances, des placements familiaux aux accueils collectifs, la colonie de Camiers .

Des oeuvres philanthropiques américaines interviennent pour gérer ces camps et les construire. Ils utilisent le scoutisme imposant un modèle de relation tout à fait nouveau où les moniteurs sont proches des enfants et en même temps font preuve d’autorité. Ces œuvres font même venir directement des Etats-Unis des tentes pour construire ces camps. Il s’agit de mettre les participants dans un environnement moderne. Des formations de chef vont faire apparaître une nouvelle manière de faire. A la fin des années 1930, plusieurs stages sont organisés pour les personnels des colonies de vacances.

Emile Ogier ministre des Régions libérées soutient l’effort de reconstruction des colonies de vacances. Il crée dans les locaux de l’hôpital militaire Américain N° 5 qui était désaffectué depuis le départ des troupes, la colonie de Camiers dans le Pas-de-Calais,

sur le littoral de la Manche, à l’usage des enfants sinistrés qui occupent, de 1920 à 1925,

un hôpital militaire britannique désaffecté. Une description de 1924 mentionne que 6 000 enfants

sont logés dans 300 baraques réparties en quatre quartiers de 1 500 enfants. Chaque quartier

possède 20 dortoirs, 3 réfectoires, 1 cuisine, 1 infirmerie, 1 salle de consultation médicale, des lavabos, des bains-douches  .En 1928, commence la construction des bâtiments actuels qui remplaceront peu à peu les bâtiments du Camp anglais. Cette colonie exceptionnelle et unique est sans lendemain.

En 1933, est ouvert le Sanatorium destiné aux soins des enfants tuberculeux osseux. L’Etablissement est baptisé Institut Albert Calmette , en 1934 en l’honneur du « créateur et animateur de l’oeuvre de Camiers » et devient un Etablissement Départemental.

 

 

ddd

 

 

 

colonie

1016269_1420143291557073_1125789629_n (1)

1653643_1420143221557080_1064608538_n

1623717_1420143474890388_391453167_n

1780900_1420143431557059_651091312_n

c2                                                                                                                                                                                                     cddd

dff

c3

 c4

c6

c7

rrtt

c8

c10

c9

cc5

1622161_1420143501557052_1984501128_n

sources:

insitu.revue

data.decalog.net

http://www.ficemea.org

Une création du Ministère des régions libérées: La colonie de vacances de Camiers (1919-1920) Sorel

Masson et Cie, 1920 

Le point de vente à Camiers du premier livre de La Mémoire des Camierois  » Des fabuleuses Histoires de Cécile et Gabrielle »

Le premier livre  de La Mémoire des Camierois se compose de deux nouvelles au début du siècle dernier se déroulant à Camiers , Sainte Cécile et Saint Gabriel , de reportages sur l’histoire de Camiers avec plus de 100 photographies , des vieilles recettes Camieroises et d’autres surprises a découvrir , c’est un livre sur Camiers et ses plages écrit par des Camieroises qui sont les plus à même pour parler de leur Histoire, a lire sans modération !!

10833831_10205507839274921_506520856_n

Le livre « Les fabuleuses Histoires de Cécile et Gabrielle « est en vente a partir du 9 janvier 2015

au Bar tabac Pmu : Le Bon Cap , Jean Luc Martel

64 Grand Rue, 62176 CAMIERS

que nous remercions chaleureusement de s’être proposé spontanément de nous apporter son aide , ce bar au centre du village en quelques photos au fil du temps

Capture

539_001

camiers 3

10177218_1439166479654754_5913578735509065519_n

351_001 (1)

10502209_696613780385919_6484901586635215318_n