JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Monthly Archives: février 2015

La lettre du Lieutenant Edward Francis Burgess a sa mère écrite à Camiers en Juin 1916

Ici le récit du Lieutenant Edward Francis Burgess ,  du 1er Bataillon Infanterie canadienne , il né 8 septembre 1892  à Burford Ontario , date d’engagement le 20 avril 1915. Blessé à Mont Sorrel le 4 Juin 1916 et transporter à Camiers pour soigner ses blessures.

Le Lieutenant Burgess est mort 1 octobre 1918 des suites de blessures sur le front  , il est enterré à Sancourt au Cimetière britannique

Image de prévisualisation YouTube

Le Lieutenant Burgess a travers une lettre adressée a sa mère , elle a été écrite a l’hôpital militaire de Camiers et publier dans le plus grand journal lu pendant la première guerre mondiale au Canada

36523-20058414642

récit du journal canadien de la Grande Guerre

                             juin 1916

Lieutenant Edward Francis Burge

 

La première lettre reçue relate  la récente violence des combats est celui de Edward F. Burgess, 66 rue Stanley, Ontario. Il raconte comment, dans une accusation portée par les Allemands 13 mitrailleuses appartenant aux Canadiens simplement en fauchant l’ennemi par centaines.  » . Edward F Burgess est maintenant maintenant au n ° 22 Hôpital général à Camiers, France, souffrant de blessures légères d’ éclats d’obus. La lettre est la suivante:

N ° 22 Hôpital général,
Camiers, France, Juin 1916.

Chère Mère;
j’ai étais blessé le 4 par des éclats, deux pièces à m’ont frappées  la jambe, une entre le genou et la cuisse, l’autre dans mon gros orteil, à la fois sur la jambe droite. Ils ne sont pas sérieux, q je viens d’avoir un rayon X il y a une heure et j’ai vu la pièce dans ma jambe, elle est dans environ deux pouces. Je suppose que vous lisez tout sur ​​la grande bataille qui les Canucks étaient. J’étais là-bas et c’était certainement rapide et furieux pour les trois jours que j’ étais en elle.

Nous étions à quelques miles arrière de la ligne de tir au repos et que je recu  votre colis il y a environ une heure avant nous avons été appelés et je me  remplissais mon visage avec ces délicieuses tartes, à court de pain et des biscuits quand l’ordre est venu et en quelques minutes nous étions sur le chemin de la mêlée, tout le monde était excité et heureux que nous allions prendre part à la charge. Les Huns payés un grand prix pour la petite avancée; qu’ils ont fait et je pense que maintenant, les Canadiens ont repris le terrain perdu. Notre artillerie a déchiré les Allemands en pièces. Une fois ils qu’ont commencés pour nos lignes et nous avions eut 13 mitrailleuses sur eux, ils ont juste obtenu sur leurs parapets et y tombèrent.

Harry allait bien quand je l’ai quitté et il m’a aidé à mi-chemin jusqu’à ce que les brancardiers sont venus. Je pense que je vais avoir l’éclat d’obus retiré demain et peut être envoyé à un autre endroit. Je vous écrirai dès que j’y sais définitivement. Le colis était bien et je les apprécié . Ces tartes remporte  un grand succès avec les garçons de mon article comme je les faites circulé. Vous pouvez m’écrire au bataillon et Harry y ferra suivre mon courrier, car je ne sais pas quand je vais être en mesure de revenir en arrière ou où je serai. Les choses sont très bien et un lit était un grand confort la nuit dernière, considérant que, pour trois mois, je n’avais lavé que mes vêtements que deux fois.

566626_2

566626_1

 

 

source:  le CGWP :Canadian Great War Project

archives de guerre Canada

 

une soupière du Grand Hotel de St Gabriel par Chouchou Lacroix

une soupière tout droit sortie du passé datant de 1898 signé du Grand Hôtel de St Gabriel que Chouchou nous fait le plaisir de partager avec nous aujourd’hui et je tiens a la remercier, cette soupière appartenait a son arrière grand mère , si comme Chouchou nous avez des objets insolites n’hésite pas a nous les faire partager , envoyer nous une photo de l’objet et ce que vous savez de son histoire a l’adresse suivante : lamemoiredescamierois@hotlook.fr , votre photo sera publié sur le site avec votre nom .

StGabriel21

 

Capture